Cale sèche

Il faisait un temps magnifique, vite, sortir dessiner sur le motif, rapidement, car il y avait encore tant à faire ce jeudi-là. Vivement que le rythme reprenne de façon normale, car là ça devient trop dur et je ne sais pas si je vais tenir encore très longtemps. Me reprend l'envie de tout plaquer pour aller faire l'ermite-artiste en des territoires plus sereins. Le signe, chez moi, que le trop-plein est atteint côté stress et charge de travail. Patience... ça va s'arranger.

Retour à l'accueil